FAQ

L’âme derrière le blogue… 

Quel est mon parcours? 

Grosso modo, je dirais multidisciplinaire. J’ai fais des études et exercé plusieurs métiers liés aux sciences sociales, à l’environnement, aux communications et aux sciences de la consommation. Je n’ai jamais pu m’en tenir à un seul intérêt. À l’approche de la quarantaine, grâce à l’expérience acquise avec les années, j’ai finalement constaté que j’avais des aptitudes entrepreneuriales et un esprit créatif développé. Mieux encore, j’avais des passions à suivre…

L’écriture et la photographie.

Il y a une dizaine d’années, j’ai rencontré mon amoureux, designer industriel et artiste à bien des égards. Un jour, nous avons décidé de fonder une famille. Alors que j’étais enceinte de notre premier enfant, nous avons été victime d’un vol dans notre appartement. Connaissant mon intérêt marqué pour la photo, c’est à cette occasion qu’il m’a convaincu d’acheter mon premier appareil de type Reflex. Un remplacement qui nous serait conjointement utile, disait-il.

Il y a 5 ans, l’envie de suivre cette passion a commencé à se faire de plus en plus forte. J’ai donc décidé de m’inscrire à une formation et je me suis procuré plusieurs ouvrages dédiés à la technique. J’ai aussi suivi quelques workshops et commencé à observer plus en détails le travail d’autres photographes. Depuis ce temps, je n’ai jamais cessé d’appuyer sur le déclencheur et de vouloir aller plus loin.

Quel est mon style photographique?

Je n’ai jamais aimé la catégorisation, même si je sais pertinemment que cela est important pour atteindre le bon public.

Je résumerais donc par authentique, poétique, imparfait & chaleureux. 

J’essaie avant tout de créer une ambiance et de dépeindre la réalité telle que je la perçois, à laquelle j’ajoute une petite touche artistique personnelle.

Le photojournalisme, la photographie de rue, de voyages, le portrait, le lifestyle ainsi que les événements sont les créneaux que je préfère. 

Un mot pour me définir?

Curiosité

Qu’est-ce qui me motive à créer?

Les gens, ma famille, la nature, la lecture, le voyage et la musique…

Ces temps-ci, j’écoute en boucle la chanson Sans Regret, interprétée par la Québécoise Brigitte Boisjoli, ainsi que Lever l’ancre du groupe Alpha Rococo. Les paroles collent parfaitement à ma réalité actuelle et à comment je me sens en tant qu’expatriéeLa musique québécoise me fait beaucoup de bien, parce qu’elle me rappelle mes racines.

Ma devise?

Réinvente les règles…

Mes enfants me ramènent souvent en enfance où tout était un jeu. Lorsque les règles ne leurs conviennent pas, ils en inventent d’autres.

Une fois adulte, lorsque la règle prescrite ne fonctionne pas pour soi, alors pourquoi ne pas faire la même chose?

Si j’avais à donner un conseil à quelqu’un, c’est assurément celui que j’offrirais.

Est-ce que j’ai un photographe de référence?

J’en ai plusieurs, ceci dit, d’un point de vue technique de composition, j’ai un faible pour le bien connu Michael Freeman et pour la technique photo-journalistique en général. Je suis une grande fan de George Lange et aussi de photojournalistes contemporains tels que Ed Kashi, Ron Haviv, Stephanie Calabrese Roberts et Kirsten Lewis.

Pourquoi avoir créé un blogue et non un site uniquement dédié à la photographie?

D’abord, parce que mon projet d’expatriation et ma pratique photographique sont pour l’instant intimement liés. Je voulais à la fois documenter notre expérience visuellement en plus d’avoir une tribune pour m’exprimer grâce à l’écriture. Le blogue et mes photos sont des contenus évolutifs et des supports complémentaires pour raconter.

Pour l’instant, je m’efforce plus particulièrement à constituer une communauté avec qui partager à propos de la vie en Chine, de notre expérience, de nos aventures et d’autres sujets autour de la thématique des arts et du voyage.

Enfin, monter un portfolio professionnel et un support visuel cohérent demande du temps et de la réflexion. Je ne veux pas me lancer sur des avenues qui ne correspondent pas à mes valeurs. C’est pourquoi, j’expérimente avant tout…

IMG_1938

À qui s’adresse Terres Étrangères?

À tous les curieux authentiques qui comme moi, aiment la beauté de l’imperfection en plus d’avoir un intérêt pour la famille, l’art de vivre, les cultures, les langues et bien sûr, les histoires, les voyages et les images…

Il vise tous les aventuriers dans l’âme, notamment les familles, jeunes et moins jeunes, qui rêvent comme moi de foncer et de libérer leur créativité…

Est-ce que toutes les photos du blog sont les miennes?

Oui, 90% du temps. Parfois, j’utilise d’autres photos pour illustrer mes propos en couverture d’article. Principalement, lorsque je n’ai pas eu le temps de créer moi-même l’image que je voulais. Ceci dit, dans 100% des cas vous verrez le copyright apparaître quelque part. Que ce soit directement au bas de l’article ou bien en cliquant sur la photo pour la visionner en plus grand format. Si vous voyez le logo de MAY Photographie sur les photos, alors assurément, ce sont les miennes.

Pourquoi et comment me suivre?

Parce que l’union fait la force!

Comment? Selon vos préférences:

Instagram: @terresetrangeres

Facebook MAY photographie: @by.may.photographe

Facebook Terres Étrangères: @terresetrangeres.blog 

Twitter: @mayjournal

Si vous n’êtes pas trop médias sociaux, vous pouvez aussi suivre le blogue par courriel, en inscrivant votre adresse à l’endroit prévu à cette fin au bas de la page.

Terres Étrangères, essentiellement, ce sont des idées, des images; des histoires…

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :