Une aventure humaine au coeur du Jura

Mi-avril, j’embarquais dans un avion depuis Hong Kong en direction de la France, pour un workshop intensif d’une semaine avec l’agence de photojournalisme française ZEPPELIN. Spécialisée et reconnue pour ses grands reportages, notamment au Bangladesh: 

De l’or dans les égouts

https://www.zeppelin-geo.com/galeries/bangladesh/shonar/shonar.htm

et 

L’abattoir aux Cargos

https://www.zeppelin-geo.com/galeries/bangladesh/shipbreaking/shipbreaking.htm

Je n’avais absolument aucune idée de ce qui m’attendait là-bas autre que la description du feuillet publicitaire concernant le contenu de la formation:

PubCopyright / Agence Zeppelin

Pendant 6 jours, vous allez découvrir la fabrication d’un reportage:

  • Le choix d’un sujet, l’appréhension du terrain, la prise de vue, le traitement des infos, la sélection des images, la retouche, les métadonnées et la diffusion dans les rédactions n’auront plus de secrets pour vous.
  • Quelques cours magistraux et des travaux dirigés vous permettront d’acquérir une méthodologie adaptée au reportage. Parallèlement, une pratique quotidienne de la photo sur le terrain perfectionnera les habitudes de chacun. Enfin, les soirées autour du feu seront propices aux discussions.

Pour consulter la brochure officielle: http://www.zeppelin-geo.com/workshop.htm

Je ne connaissais personne de l’agence, ni aucun des participants, mais cela n’avait aucune importance.

Il y a des décisions comme celle-là que l’on prend parfois qui nous emmène vraiment ailleurs… 

Ça faisait tout-de-même un bon moment que j’étais à la recherche d’un workshop du genre. Conclusion de l’expérience: je ne pouvais pas mieux tomber.

Deux semaines et surtout deux photo-reportages plus tard, je dois avouer que je n’en suis pas encore totalement revenu…

Voici quelques photos de notre quartier général:

Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’en aurai appris et perfectionné des trucs en une semaine. Probablement plus qu’en 6 mois de formation dans une salle de classe d’ailleurs. À propos du photojournalisme sans aucun doute, de la technique aussi, mais surtout, à propos de moi et de ma relation aux autres… 

Tant de belles personnes rencontrées. Toutes des personnalités différentes et bien ancrées. Tantôt géographes, agronomes, biologiste marin, designer, déjà photographes ou pas, agriculteurs, artistes, etc. Tous des beaux humains que je n’oublierai jamais.

IMG_1279Copyright / Étienne Ramousse 

Depuis le jour où j’ai décidé que j’allais me consacrer à développer davantage ma passion pour la photographie, le genre documentaire et le photojournalisme m’ont immédiatement interpellé, notamment grâce au travail de Kirsten Lewis et de Stephanie Calabrese Roberts avec son livre Lens on LifeDéjà, je me voyais loin… 😉

Un jour, je ferais non seulement de la photographie un métier, mais je ferais dans le documentaire aussi. Pourquoi? Pour rencontrer des gens et raconter leurs histoires. Ordinaires aussi bien qu’extraordinaires. 

La vie a ainsi mis sur ma route et celle de ma petite famille une aventure unique: une expatriation en Chine. Notre terre d’accueil depuis bientôt deux ans. 

Le moment idéal pour m’exercer me disais-je avant de partir.

Bref, plus facile à dire qu’à faire…

J’ai du coup créé Terres Étrangères, le blog. Que je voyais un peu comme un journal de bord pour documenter notre histoire. Puis je me suis mise à bloguer expatriation et voyages pour finalement me sentir toujours un peu à côté de la track. Du moins, à côté de celle que je souhaitais réellement suivre… 

J’ai alors fini par comprendre que le choc culturel et la barrière de la langue m’ont amené à une perte de confiance en moi et à une forme d’isolement en cours de route. De telle sorte que mes images depuis deux ans, sont essentiellement des photos de ma famille (que je m’efforce pourtant de raconter autrement) ou encore des paysages.

Ces photos sont belles, mais elles ne représentent pas assez profondément l’environnement dans lequel nous vivons. Dans mon portfolio, il n’y a pas assez de portraits de gens que nous rencontrons au passage. 

C’est bien de documenter notre vie de famille, mais dans 10 ans, qu’est-ce qui marquera davantage les souvenirs de notre vie ici? Est-ce que ce sera des photos de nous dans les parcs ou à la plage ou bien des photos de nous en compagnie des gens qui auront peut-être fait une différence tout au long de notre aventure? 

Par chance, on évolue… 

Je reviens donc à mon workshop.

C’est au cours de cette semaine intense dans le Jura en France que ma réflexion a pris tout son sens. En réalisant mes deux premiers photo-reportages officiels sur le terrain.  

Ainsi, en théorie, il nous reste encore un an à vivre ici, en Chine. Peut-être plus, mais rien n’est confirmé pour l’instant. 

Vous verrez donc assurément Terres Étrangères se transformer au cours des prochains jours, semaines, mois. 

Je n’ai pas envie de laisser mourrir ce blog au nom si significatif à mes yeux. Par contre, à l’avenir, de nos aventures de voyages en solo ou en famille, émergeront certainement davantage d’histoires qui ne sont pas les nôtres, plus que des récits où je fais état de quelques bons plans et bonnes adresses voyages.

Pourquoi? Tout simplement parce que la vie n’est pas un égo-portrait, mais bien au contraire, tout ce qui ne se voit pas derrière… 

MartaSostres_GrotteduLison.jpg
Grotte du Lison, Jura, France – Copyright Mélissa Tremblay – MAY Photographie

À bientôt! 

2 Thoughts

  1. La vie est un chemin, qui se dessine à mesure qu’on avance. L’expatriation rend les choses à la fois plus simples et plus compliquées, il faut le vivre pour le croire… sur ces terres étrangères, on devient un peu étranger à soi même…et les réflexions sur qui nous sommes et qui nous voulons être ne sont pas de tout repos. Je vous souhaite le meilleur et toute l’énergie du monde pour devenir ce que vous voudrez être et vous réaliser.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! C’est ce qu’il y a de plus beau dans le fait de vivre une expatriation je crois; de constater à quel point ça nous fait évoluer et redoubler de créativité.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s