40 ans, comme par magie 

Aujourd’hui, s’amorce une autre étape importante de ma vie, celle de la quarantaine. Rien de moins! En ce jour spécial, je me permet donc de vous partager une petite tranche de vie un peu plus personnelle.

J’ai parfois l’impression que le temps passe à vitesse grand V. Hier encore, je rencontrais Dominic, mon partner in crime. Jeunes, libres et surtout mordus de vélo, ensemble, nous parcourions le Québec, le Vermont et le New Hampshire aux USA, d’happening en happening avec pour seul carburant, la nature et l’aventure!

Lorsque je fais le bilan de ma dernière décennie, je ne peux que constater à quel point elle a été remplie d’événements marquants et bouleversants. La vie quoi!

D’abord, il y a eu la naissance de ma fille, notre premier enfant; la petite fille aux longues jambes. C’est ainsi que nous l’avions surnommée à ma première échographie.

Comment dire, une immense joie accompagnée d’une grosse secousse. J’allais être mère, alors que la mienne m’annonçait avoir le cancer.

Ensuite, nous avons acheté notre première maison et puis ma mère est décédée en même temps que j’apprenais que j’allais avoir un fils.

Je me souviens parfaitement de ce moment où je lui ai soufflé la nouvelle à l’oreille. Elle ne pouvait plus parler, car elle dormait déjà d’un profond sommeil à cause des médicaments de la phase terminale. Quelques heures plus tard, elle décidait de quitter ce monde; l’espace d’un souffle…

Huit mois passèrent, lorsque le 10 janvier 2012, jour qui aurait été son anniversaire, un ange décidait de se pointer le bout du nez. Il était pourtant attendu depuis le 2 janvier.

Ma mère croyait qu’il n’y a pas de hasard dans la vie. Je le crois maintenant aussi…

Du haut de ces cinq ans, lorsque mon fils me demande où est sa grand-mère, je me plais à lui répéter, à la manière du Petit Prince, qu’elle est au firmament et qu’elle veille sur lui du haut de son étoile…

Six mois après cette deuxième naissance, nous avons vendu la maison pour en acheter une plus grande, afin de faciliter la conciliation travail-famille.

Après un post-partum, je me suis lancée dans un retour aux études universitaires pour finalement décider de faire LE grand virement de bord. Celui de laisser libre cours à ma créativité…

La trentaine est un passage important dans une vie. C’est souvent celui où l’on souhaite construire pour l’avenir. Malgré les difficultés rencontrées, je ne peux qu’être fière du chemin parcouru. À travers les hauts et les bas, main dans la main, en famille, nous avons tissé la toile qui nous a menée jusqu’ici, en Chine, afin de vivre LA grande aventure.

Il y a deux ans, je m’étais procuré un livre de croissance personnelle: Comme par magie, de l’auteure américaine Elizabeth Gilbert.

La lecture de ce livre a grandement fait partie de mon cheminement créatif.  Si vous ne le connaissez pas déjà, je vous le recommande fortement.

Art de vivre

Il y a plusieurs phrases qui m’ont marquées dans ce livre. Notamment celle de l’image plus haut, ainsi que la suivante:

– Le jugement que les gens portent sur vous ne vous concerne pas. 

En effet, nous n’avons qu’une seule vie à vivre et il n’est jamais trop tard pour entreprendre ses idées. Il n’y a de limites que celles que vous choisissez de vous imposer.  En ce qui me concerne, je me serais évité bien des chemins hasardeux si je m’étais fais confiance plus tôt sans chercher à plaire aux autres.

Lorsque nous avons cette chance de pouvoir choisir, à quoi bon s’embêter avec toutes sortes de prétextes.

À notre arrivée en Chine, je n’aimais pas mon statut. J’avais du mal à l’assumer.

Au fil des mois, j’ai fini par le voir comme un privilège. En plus d’être disponible pour mes enfants, j’avais enfin le temps et les moyens de réaliser plusieurs de mes rêves.

Terres Étrangères est un de ceux-là…

Ainsi, 40 ans, ça se fête en grand et la prochaine année me réserve bien d’autres péripéties…

Parmi celles-là, il y aura le Guangxi, Bali et l’Australie, peut-être même l’Italie et assurément Paris.

Merci à tous ceux qui font partie de ma vie et comme on dit: Qui m’aiment me suivent!

En Chine, au Canada ou ailleurs, comme par magie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :